recherche
English |  Accueil ISBC |  Quoi de neuf |  Carte du site  
   

Ce site utilise des
fichiers de format PDF. Le logiciel Adobe Acrobat Reader est nécessaire pour le visionnement. Pour le télécharger, cliquez sur l'image.

 
 
 Imprimez

print  Rétroaction
 
 

Rapport sommaire des consultations

Aperçu

PDF (397 KB)

Objet et contexte
L'objet des consultations était d'obtenir le point de vue de membres d'organismes bénévoles de l'ensemble du Canada sur les propositions relatives à l'Initiative nationale sur le bénévolat (INB). La principale raison de cette mesure était de faire appel à l'expérience, à l'expertise et à la perspective des organismes bénévoles pour élaborer l'Initiative.

Les objectifs de l'INB, conçue comme un héritage durable de l'Année internationale des volontaires, sont les suivants :

  • Inciter les Canadiens à faire du bénévolat;
  • Faire en sorte que les organismes tirent un meilleur parti de la contribution des bénévoles et valorisent l'expérience du bénévolat.

Les propositions élaborées pour l'INB l'ont été au cours de l'année dernière,à partir d'entretiens avec un certain nombre d'organismes et de spécialistes, de réunions de la Table conjointe sur l'INB, de discussions avec d'autres tables conjointes de l'Initiative sur le secteur bénévole et communautaire (ISBC) et des résultats de l'Enquête nationale sur le don, le bénévolat et la participation (ENDBP) effectuée en 2000.

La version provisoire des propositions a été présentée dans un document intitulé Partager vos opinions sur les propositions relatives à l'Initiative nationale sur le bénévolat, qui a servi de base aux exposés et discussions qui ont composé les consultations. On peut trouver ce document ainsi que de l'information sur l'ISBC, les Tables conjointes et d'autres sujets connexes sur ou par le site web de l'INB : en cliquant ici.

Processus et participation
Le document de consultation intitulé Partager vos opinions sur les propositions relatives à l'Initiative nationale sur le bénévolat a été distribué aux participants avant les consultations, puis aux séances proprement dites. Le document fait état des principaux défis, des solutions, des mécanismes de mise en oeuvre et des principes directeurs considérés comme utiles pour l'élaboration de l'INB.

Aux séances, on a demandé aux participants si l'on avait bien circonscrit les défis dans la perspective des objectifs de l'INB et si les solutions, les mécanismes et les principes proposés composaient une base valable pour élaborer et mettre en œuvre l'INB en fonction des défis. On leur a également demandé si la perspective générale de l'INB leur semblait rationnelle et valable et s'il fallait soulever d'autres questions et préoccupations.

Des membres de plus de 350 organismes d'horizons divers ont participé aux séances, notamment des administrateurs, des gestionnaires, des responsables exécutifs, des membres de conseils d'administration, des bénévoles de première ligne, des formateurs et des spécialistes de soutien. Les coprésidents de la Table conjointe de l'INB ou leurs représentants ont participé à toutes les séances. Les observations formulées au cours de chaque séance ont été enregistrées par un membre du Secrétariat de l'INB et, généralement, par un représentant du secteur du bénévolat local.

Il y a eu en tout 26 séances de consultation organisées dans 11 villes entre St-Jean de Terre-Neuve et Vancouver en Colombie-Britannique, du 28 août au 16 octobre. Les participants étaient en moyenne au nombre de 15. Le calendrier de consultation et les noms des participants qui ont accepté par écrit d'être identifiés se trouvent à la fin du rapport.

Dans la plupart des villes, une demi-journée était consacrée à l'enregistrement des observations des représentants d'un échantillon d'organismes bénévoles de la ville et des environs et le reste de la journée, aux organismes bénévoles représentant des intérêts ou des groupes particuliers (ex. : sports et loisirs, communautés confessionnelles, Autochtones, minorités visibles, santé, personnes âgées, jeunesse) des mêmes zones.

Outre les séances de consultation, les parties intéressées ont eu la possibilité de faire connaître leur point de vue par le biais du cahier de consultation affiché sur le site web de l'ISBC.

Résultats et perspectives
Les formulaires d'évaluation de toutes les séances indiquent que les participants sont quasi-unanimes à penser que la consultation a permis des échanges fructueux et que leurs idées et observations ont été entendues.

On constate une entente générale, et donc un puissant consensus national, sur la validité des propositions (défis, solutions, mécanismes et principes) et sur le fait qu'elles constituent un fondement utile à l'élaboration et à la mise en œuvre de l'INB. Les participants de toutes les séances ont également échangé de nombreuses idées et intuitions qui contribueront à raffiner et à mieux circonscrire les propositions.

De nombreux participants étaient d'avis que, en améliorant sensiblement la capacité des organismes bénévoles à engager et à appuyer des bénévoles, ceux-ci seraient mieux nantis pour remplir leurs missions respectives. Les participants estimaient généralement que l'un des rôles sous-jacents, et souvent mal connus, des organismes bénévoles est de constituer un fondement solide pour le bénévolat. Le bénévolat de son côté représente une contribution fondamentale au maintien de la participation civique, à la compassion et au respect de la diversité qui caractérisent la démocratie canadienne et qui sont d'autant plus importants depuis le 11 septembre.

Les participants ont également exprimé le désir de continuer à participer et d'être tenus au courant des activités de suivi dans le cadre de l'élaboration de l'INB.

Résumé des observations des participants
Le résumé ci-dessous paraphrase les principales observations le plus souvent exprimées par les participants sous les principales rubriques de l'exposé intitulé Partager vos opinions sur les propositions relatives à l'Initiative nationale sur le bénévolat. Les participants ont parfois avancé des points de vue opposés, et ces opinions sont également rendues dans ce rapport. Les remarques qui suivent portent également sur des questions qui n'ont pas été abordées dans l'exposé, mais dont les participants ont fait état.

Comme les parties de l'exposé consacrées aux défis, aux solutions et aux principes soulèvent parfois les mêmes questions (ex. : importance du soutien à l'inclusion), pour des raisons de brièveté, ce rapport récapitulatif évite la répétition inutile des thèmes repris sous plusieurs rubriques.

Remarques sur les défis
  • Les résultats de l'ENDBP ne révèlent pas nécessairement l'existence d'un problème majeur dans le bénévolat : les raisons de la baisse du nombre de bénévoles, etc. peut s'expliquer de diverses façons (ex. : moins de chômage en 2000 qu'en 1997 et diverses erreurs méthodologiques).
    Nous ne pouvons pas continuer à fonctionner et à relever de nouveaux défis sans de nouvelles ressources.

    Il y a beaucoup de choses sur Internet au sujet du bénévolat, mais j'ai besoin de pouvoir parler à une personne réelle qui comprend ma collectivité et qui sait comment aider mon organisme, et c'est comme ça que ça devrait se passer dans tout le Canada.

  • Par ailleurs, même si l'ENDBP a exagéré la baisse du bénévolat dans une mesure pouvant aller jusqu'à 20 % (erreur sans précédent dans les enquêtes sérieuses), on dénombrerait encore 800 000 bénévoles de moins qu'en 1997, et les chiffres ne manifesteraient pas tous aussi systématiquement une tendance à la baisse dans toutes les catégories (ex. : âge, sexe, niveau d'instruction, tranche de revenu, province).

  • Comme la plupart des Canadiens ne peuvent pas échappés aux 'horaires surchargés, ce facteur restera un défi.

  • Trouver des bénévoles, associer leurs attentes aux besoins des organismes, les former et les recycler sont autant de défis importants, plus encore dans certains secteurs, par exemple dans celui de la santé et des services sociaux, où les besoins sont permanents (toute l'année et parfois 24 heures sur 24, 7 jours sur 7), que dans d'autres, par exemple, le secteur des sports et des loisirs.

  • L'épuisement des bénévoles est un problème croissant, même si le bénévolat consiste à consacrer librement du temps et de l'énergie à des activités ayant un sens pour les sujets en question.

  • Les organismes bénévoles doivent assumer des frais nouveaux et croissants (ex. : assurances-responsabilité et autres types d'assurances, salaires plus élevés pour les administrateurs des ressources bénévoles, remboursement de menues dépenses).

  • Il est toujours difficile de reconnaître comme il convient le travail des bénévoles, d'autant que le bénévolat n'a pas une grande valeur dans la société en général.

  • Le bénévolat coûte de l'argent (ex. : frais de transport en autobus, frais de repas, frais de garderie).

  • Beaucoup d'organismes n'ont pas les moyens (y compris financiers) d'engager et d'appuyer un plus grand nombre de bénévoles.

  • Le secteur public, les gouvernements et le secteur privé ne comprennent pas vraiment ce que représente le bénévolat et son importance.

  • La collaboration et le dialogue sont importants, mais ils supposent beaucoup de temps et d'énergie et des frais de déplacement que peu d'organismes peuvent se permettre.
Nouveaux défis
  • La diffusion d'un degré d'information uniforme et l'attribution d'instruments et d'autres services de soutien aux organismes bénévoles (notamment à titre individuel, à l'échelle communautaire et de la région avoisinante) dans l'ensemble du Canada est un défi majeur.

    J'ai commencé à faire du bénévolat à l'âge de 5 ans, quand mes parents m'emmenaient faire du porte à porte pour vendre des pommes pour le compte des scouts.

    Mes parents vont à l'église et y font du bénévolat, et c'est ainsi que j'ai pris l'habitude d'en faire quand j'étais enfant.

  • La garantie que l'information, les instruments et les services de soutien en question répondent aux besoins des nombreux organismes différents qui desservent les Canadiens de tous âges, de tous horizons culturels et sociaux, notamment les immigrants, qu'ils vivent dans des zones urbaines ou rurales ou dans des régions éloignes, ajoute une dimension importante à cet défi.

  • Les défis sont semblables concernant les Autochtones qui désirent s'intégrer aux collectivités non autochtones.

  • Faire comprendre ce que représente le bénévolat et expliquer pourquoi il est indispensable à notre démocratie et à notre qualité de vie constituent un défi permanent.

  • L'amélioration de l'efficience et de l'efficacité des organismes bénévoles, sans qu'on perde de vue l'esprit d'initiative, la passion et l'altruisme qui sont la marque du bénévolat, est une question d'équilibre difficile.

  • L'engagement de la " prochaine génération " (notamment les enfants et les jeunes) s'avère un défi croissant.
Remarques sur les solutions
  • Concevoir des programmes, des postes de bénévoles et des systèmes de gestion en fonction des bénévoles. Ne pas employer automatiquement les méthodes de gestion du secteur public ou du secteur privé.
    Nous passons beaucoup de temps à essayer de comprendre ce que les futurs bénévoles veulent faire et ce qu'ils ont à offrir, puis nous élaborons un rôle qui cadre avec eux et avec notre mission.

  • Collaborer avec la collectivité pour sensibiliser la population locale au travail et à l'importance des organismes bénévoles.

  • Envisager d'adapter les rôles et les styles de gestion pour que les organismes bénévoles puissent attirer des bénévoles, notamment des jeunes, des retraités et des personnes dotées de compétences spéciales.

  • Comme une grande partie de l'information, des instruments, des guides, etc. existe déjà, s'efforcer de les rendre accessibles (ex. : extension) de manière systématique dans tout le Canada et veiller à ce qu'ils soient adaptés à la diversité des besoins culturels, sectoriels, géographiques et autres.

  • Prendre conscience que les bénévoles de première ligne, les administrateurs des ressources bénévoles et les responsables des conseils d'administration ont tous des besoins différents en termes de sélection, d'orientation, de formation, de reconnaissance, etc.

  • La transparence et l'imputabilité sont de bons moyens de s'assurer que les organismes bénévoles restent utiles à leur collectivité.
    Il est indispensable de sensibiliser la population à l'importance du bénévolat.

    Il est très important de systématiser et de faciliter l'accès à l'information, aux instruments et aux autres formes de soutien dans l'ensemble du Canada.

  • Les organismes bénévoles devront faire preuve de beaucoup plus de professionnalisme s'ils veulent être pris au sérieux.

  • On tue le bénévolat en en faisant une activité professionnelle : le bénévolat est quelque chose que n'importe qui doit pouvoir faire simplement parce qu'il en a envie.

  • Il convient de s'assurer que le bénévolat peut rester quelque chose que les gens font par altruisme et par engagement à l'égard de leur collectivité.

    Bien sûr qu'il faut investir plus dans la sécurité nationale, mais il faut aussi investir dans l'amélioration de la capacité des organismes bénévoles à engager les Canadiens et à contribuer au type de démocratie qui classe le Canada au premier rang mondial.
  • Élargir la notion de " bénévolat volontaire ", notamment dans les écoles, pour que les jeunes prennent l'habitude d'en faire.

  • Travailler à l'élimination du " bénévolat obligatoire " car, s'il doit rester un élément crucial de notre société, il doit être une activité volontaire et libre.

  • Veiller à ce que les bénévoles participent à l'élaboration des enquêtes et des études sur le bénévolat.

  • Soutenir les groupes qui offrent des conseils et des services aux organismes bénévoles (ex. : policiers contribuant au processus de sélection).

  • Encourager la réalisation d'autres études sur le bénévolat, notamment une analyse des résultats de l'ENDBP. .
Remarques sur les mécanismes
    Ne nous embarrassons pas d'une nouvelle bureaucratie pour l'INB. Il existe beaucoup d'organismes bénévoles très valables qui peuvent partager le travail.

  • S'appuyer sur les mécanismes actuels pour fournir plus de ressources permettant d'élargir les services offerts par les organismes bénévoles et accroître leur rayonnement, notamment dans les collectivités isolées/rurales/éloignées.

  • Créer des mécanismes facilitant la collaboration et le dialogue - notamment le dialogue direct - parmi les organismes bénévoles et entre les organismes bénévoles, les gouvernements et le secteur privé.

  • Éviter de créer de nouveaux mécanismes fédéraux centralisés.

  • Consolider le rôle du gouvernement fédéral - de concert avec les provinces - dans la promotion du bénévolat et dans le soutien aux mesures destinées à favoriser l'engagement et l'appui de bénévoles.
    J'espère vraiment que, peu importe ce que le gouvernement va faire dans l'INB, il va trouver un moyen de le faire avec moins de paperasse et de tracasseries administratives. Il est indispensable de s'assurer d'un soutien financier suffisant pour l'INB.

  • Veiller à obtenir du soutien pour la reconnaissance et la célébration des bénévoles et du bénévolat.

  • Veiller à disposer de fonds supplémentaires, d'une manière ou d'une autre, pour répondre aux besoins des organismes bénévoles.

  • Éviter le double emploi fédéral-provincial dans l'élaboration des nouveaux mécanismes.

  • Veiller à ce que les ressources parviennent aux organismes locaux et ne soient pas absorbées par les bureaucraties gouvernementales ou organisationnelles.

  • Remarques sur les principes L'INB doit tenir compte du fait que le sens et les objectifs des bénévoles et du bénévolat varient substantiellement d'un organisme à l'autre, d'un secteur à l'autre et d'un groupe culturel et social à l'autre au Canada.

  • L'INB doit tenir compte du fait que, pour certaines collectivités géographiques et culturelles, le bénévolat est beaucoup plus qu'un " geste généreux " : c'est indispensable à la " survie ".

  • L'INB ne doit pas proposer de solution unique pour tous : elle doit tenir compte des différences culturelles et géographiques (zones urbaines, rurales, éloignées), de l'évolution des besoins communautaires et du point de vue des autres paliers de gouvernement sur le bénévolat.

  • L'INB devrait soutenir activement les efforts visant à garantir que le bénévolat reste une expérience gratifiante.

    Je fais du bénévolat parce que j'aime ça, pas parce que j'y suis obligé. Mais je ne comprenais pas que, pour beaucoup de collectivités culturelles et autres, le bénévolat est comme un service essentiel, autrement dit, s'il n'y a pas de bénévoles, la collectivité ne survit pas, point à la ligne.
  • L'INB devrait promouvoir un élargissement de la portée du bénévolat à tous les groupes de la collectivité et une conception véritablement inclusive des programmes et des postes de bénévoles.

  • L'INB devrait tenir compte du fait que les organismes bénévoles peuvent être d'importants agents de changement, notamment en faisant appel à l'expérience et à l'expertise communautaires.

  • Il est important de s'assurer que les provinces ont vraiment un rôle à jouer dans l'INB, car beaucoup d'entre elles ont des lois, des politiques et des programmes qui concernent, dans une mesure fondamentale, le bénévolat et les organismes bénévoles.

Peut-être que les événements du 11 septembre vont nous aider à comprendre combien le bénévolat est important non seulement pour les urgences et les services, mais pour nous rapprocher les uns des autres.

Je ne me sens pas " chez moi " tant que je ne fais pas de bénévolat

Prochaines étapes
L'analyse de ces consultations ainsi que d'autres études employées pour élaborer l'INB seront incorporées dans le rapport final. Ce rapport résumera les grands thèmes des consultations et proposera des recommandations pour l'élaboration et la mise en œuvre de l'INB. Un exemplaire du rapport sera envoyé à tous les participants des séances de consultation.
Remerciements
Les membres de la Table conjointe sur l'INB désirent remercier tous ceux qui ont pris le temps de participer au processus de consultation et ont fait part de leurs observations. Leurs remarques seront utiles pour déterminer l'orientation de l'INB.
Calendrier de consultation de l'INB
Vous pouvez obtenir une liste des participants qui ont accepté par écrit d'être identifiés en cliquant sur le nom de la ville.
Date Ville Matinée Échantillon représentatif du secteur du bénévolat Après-midi Domaines particuliers Organisme(s) hôte
28 août Ottawa Échantillon représentatif du secteur du bénévolat   Secrétariat de l'INB
12 septembre St-Jean Échantillon représentatif du secteur du bénévolat Sports et loisirs Conseil des services communautaires de Terre-Neuve et du Labrador
26 septembre Vancouver Échantillon représentatif du secteur du bénévolat Administrateurs des ressources bénévoles de la C.-B. Volunteer Vancouver
28 septembre Winnipeg Échantillon représentatif du secteur du bénévolat Groupes autochtones Centre de bénévolat de Winnipeg
29 septembre Winnipeg Groupe témoin de l'ISBC pour les Autochtones   Groupe témoin de l'ISBC pour les Autochtones
2 octobre Calgary Échantillon représentatif du secteur du bénévolat Communautés confessionnelles Volunteer Calgary
4 octobre Regina Échantillon représentatif du secteur du bénévolat Organismes ruraux Volunteer Regina
4 octobre Québec Échantillon représentatif du secteur du bénévolat Organismes de services de santé et de services sociaux Fédèration des centres d'action bénévole du Québec
10 octobre Ottawa Organismes nationaux de bénévolat Organismes internationaux de bénévolat et arts et culture Alliance nationale pour les enfants

Secrétariat de l'INB

11 octobre Kitchener Échantillon représentatif du secteur du bénévolat Personnes âgées Voluntary Action Centre of Kitchener -Waterloo and Area
11 octobre Montréal Échantillon représentatif du secteur du bénévolat Groupe témoin de l'ISBC pour les minorités visibles (organismes locaux) Service à la famille chinoise du Grand Montréal Groupe témoin de l'ISBC pour les minorités visibles
12 octobre Fredericton Échantillon représentatif du secteur du bénévolat Jeunesse Conseil de la jeunesse du Nouveau-Brunswick
12 octobre Sudbury Échantillon représentatif du secteur du bénévolat Services correctionnels, Justice, Environnement Centre des femmes de Sudbury
15 octobre Ottawa Groupe témoin national pour les organismes de minorités visibles   Secrétariat de l'ISBC/INB
16 octobre Ottawa Bénévoles et directeurs exécutifs du conseil d'administration   Secrétariat de l'ISBC/INB
 

 
 
      
À propos de l'ISBC | Lien gouvernement-secteur | Financement | Élaboration de politiques | GI-TI
Réglementation | Identité du secteur | Travail et bénévolat | Recherche sur le secteur | Rapports de l'ISBC | Contactez-nous | Initiative pancanadienne d’apprentissage | Ressources humaines | Initiative canadienne sur le bénévolat | Comité consultatif | Rapports | Contexte historique
Dernière mise à jour le: 2018-08-19